Comment choisir votre pompe de filtration

- Catégories : Construire sa piscine , Équiper sa piscine
Le choix de la pompe de filtration est essentiel au bon fonctionnement de votre piscine. Suivez pas à pas nos conseils pour effectuer le choix idéal pour votre pompe.
Comment choisir votre pompe de filtration

Comment choisir votre pompe de filtration ?

Une piscine se définie par trois éléments :
1-Le bassin avec ses contraintes de formes, dimensions, volumes et techniques de construction.
2-Un groupe de filtration (car l’eau circule en circuit fermé), composé d’une ou plusieurs pompes et de un ou plusieurs filtres.
3-Un traitement désinfectant, il faut que l’eau soit désinfectée et désinfectante.

Nous allons discuter ici de la pompe de filtration pour piscine et voir que son choix ne s’improvise pas.

La pompe de filtration sert à faire circuler l’eau dans la piscine pour limiter la stagnation mais principalement pour la filtrer.
L’eau est aspirée à différents points de la piscine (skimmers, débordements, bondes de fond, prise balai), puis circule dans la pompe, traverse le filtre et est refoulée via les bouches de refoulement.

Pour choisir la pompe adaptée à votre bassin il faut déterminer son débit exprimé en mètres cubes heure (m3/h), c’est-à-dire, la quantité de mètres cubes d’eau de la piscine que la pompe peut pomper en une heure.
Afin d’avoir une eau limpide et saine, les normes sanitaires imposent un rendement minimum pour les piscines publiques qui tient en compte le volume d’eau à pomper ainsi que la profondeur du ou des bassins, nous traiterons le sujet des piscines publiques dans un autre post.
Concernant les piscines privées il est communément admis que le débit de la pompe doit permettre le recyclage intégral du volume d’eau de la piscine en quatre heures maximum.
Pour connaitre le débit de la pompe de filtration nécessaire à votre piscine il faut alors diviser son volume par quatre suivant cette formule :
Volume piscine (m3) / 4 (heures) = Débit recommandé (m3/h)
P.ex pour une piscine de 60m3 : 60m3 / 4 (heures) = 15 m3/h, le débit minimal de la pompe devra être 15 m3/h.
Ce serait parfait si on pouvait s’en arrêter là, mais le choix d’une pompe de filtration est plus complexe…

Courbes de rendement et pertes de charges.

Nous venons de voir que pour choisir la pompe de filtration adaptée à votre piscine il est impératif que son débit soit en phase avec le volume, cependant le débit d’une pompe n’est pas une donnée fixe…
En effet, le circuit hydraulique de filtration est composé de longueurs de tuyaux, de coudes, de tés, de l’implantation de la pompe par rapport au plan d’eau et de différents équipements qui vont freiner le débit de l’eau, c’est ce que l’on appelle les pertes de charge.
Ces pertes de charge vont affecter le rendement de la pompe, si p.ex le débit maximum d’une pompe est 20m3/h, le rendement réel de cette pompe dans un circuit de filtration ne pourrait être que de 12m3/h.

C’est pourquoi les performances des pompes de filtration sont toujours exprimées sur un graphique appelé courbe de rendement.
Cette courbe de rendement donne le débit de la pompe en fonction de sa hauteur manométrique.
Cette hauteur manométrique exprime la capacité d’aspiration de la pompe entre son point de pompage (par rapport au plan d’eau) et son point de refoulement le plus haut, elle est exprimée très généralement en mètres de colonne d’eau (mCE).
Pour les pompes de filtration la hauteur manométrique est une valeur qui va permettre de présupposer une perte de charge et ainsi déterminer un débit.
Par convention cette hauteur manométrique de référence est 10mCE, correspondant aux pertes de charge standards des circuits hydrauliques de piscines.
Le débit de la pompe devra donc être regardé à 10mCE.
Cette convention est empirique et suppose l’implantation du local technique à proximité du bassin, 10m maximum d’éloignement et 1m maximum au-dessus du plan d’eau, au-delà il convient de demander conseil à votre revendeur.

Comment ça marche une pompe de filtration piscine ?

La majorité des pompes de filtration sont constituées d’un moteur électrique, d’un corps de pompe avec la turbine aspirante et d’un préfiltre.
La puissance du moteur est exprimée en watt (W) et ou cheval vapeur (CV), cette puissance va conditionner le débit de la pompe, mais attention en fonction de leurs conceptions, de leurs marques, toutes les pompes de puissances équivalentes n’ont pas le même débit à 10mCE !
P.ex pour une puissance de 1CV (735W) le débit à 10mCE peut aller de 10m3/h à 16m3/h en fonction des modèles !
Dès lors, le choix de la pompe ne doit pas se faire sur sa puissance mais sur son débit.

L’implantation de la pompe de filtration est également un critère à prendre en considération et en particulier son éloignement par rapport à la piscine, son positionnement par rapport au plan d’eau, de la tension électrique disponible, du diamètre de la plomberie, de sa nuisance sonore.
Nous l’avons vu précédemment le positionnement de la pompe de filtration par rapport au bassin peut occasionner des pertes de charges plus ou moins importantes et amoindrir ses performances.
Si le groupe de filtration est implanté au-delà de 10m du bassin, il faudra choisir une pompe plus puissante afin de compenser les pertes de charge, chaque cas étant particulier il est préférable de se faire conseiller.
De même si la pompe est positionnée au-dessus du plan d’eau, il faudra veiller à ce qu’elle soit auto-amorçante et dans certains cas envisager un clapet anti-retour.
Il faudra également porter attention à l’alimentation électrique de la pompe qui doit se faire par un coffret électrique dédié et vérifier le bon calibrage de son câble d’alimentation.
Attention le raccordement électrique doit être conforme avec la norme C-15-100.

Le diamètre de la plomberie doit être pris en compte car il conditionne également le débit de l’eau et sa pression.
Il faut veiller à ce que le diamètre de connexion de la pompe soit au moins égal au diamètre du circuit hydraulique et jamais inférieur au risque d’augmenter la pression et amoindrir les performances du filtre voir de détériorer votre installation.
P.ex. Si votre circuit hydraulique est en diamètre 50mm il faut que les connexions hydrauliques de la pompe soient au moins 50mm.

Attention également au traitement désinfectant de votre piscine et particulièrement aux traitements électrolytiques au sel.
Si tel est le cas, il faut veiller à ce que la pompe de filtration soit compatible avec ces traitements au risque de la dégrader irrémédiablement.
De même pour le remplissage des piscines avec l’eau de mer, il existe des pompes de filtration spécifiques pour cet usage qu’il faudra impérativement utiliser.

L’entretien à apporter à la pompe de filtration peut également conditionner son choix.
Le préfiltre est à surveiller régulièrement et à vider chaque fois que nécessaire.
En fonction de la végétation environnante et votre disponibilité pour nettoyer le préfiltre, il conviendra de privilégier un préfiltre de plus ou moins grande capacité.
De même lors du nettoyage de la piscine en aspiration par la prise balai, tous les débris aspirés seront bloqués au niveau du préfiltre.
C’est le cas si votre piscine est proche de résineux qui perdent leurs aiguilles tout au long de l’année, ces aiguilles peuvent passer au travers des mailles des paniers de skimmer et passer également directement par la bonde de fond.
Dans ce cas, ces aiguilles vont être bloquées dans le panier de préfiltre de la pompe et risquent de le saturer en diminuant fortement les performances de filtration.
Pour les opérations d’hivernage il faudra veiller à ce que les vis de purge soient facilement accessibles sans quoi il sera fastidieux d’hiverner la pompe sans risque de gel.
Il faudra également raccorder la pompe au circuit hydraulique avec des raccords union afin de permettre un démontage rapide et simple de la pompe en cas de besoin (hivernage, SAV, remplacement…).

Economies et écologie.

Les cycles de filtration sont conditionnés principalement par la température de l’eau de la piscine.
En saison de baignade, plus la température de l’eau sera élevée, plus longtemps il faudra filtrer pour limiter le développement de micro-organismes et limiter l’usage intempestif de produits désinfectants.
Il est communément admis que la durée de filtration quotidienne est égale à la température de l’eau de la piscine divisée par 2 (Df = T°(eau piscine)/2), pour une température de 24°c il faudra donc filtrer : 24°c/2 = 12 heures de filtration quotidienne.
Pour maximiser les performances de la filtration, il faut filtrer en continu le jour car le soleil permet la photosynthèse des algues, les températures sont plus élevées et les baigneurs sont plus nombreux.
Au-delà de 30°c il est préférable de filtrer non-stop 24/24h, les pompes de filtration sont conçues pour cet usage.
Nous l’avons vu plus haut, la pompe de filtration fonctionne grâce à un moteur électrique et son coût énergétique sera proportionnel à ses cycles de fonctionnement.
Attention, il est risqué de réduire les cycles de filtration ou de filtrer la nuit pour bénéficier de la tarification « heures creuses », car l’eau ne sera pas suffisamment brassée ni filtrée, dès lors il faudra exagérer le traitement désinfectant plus couteux que la consommation électrique de la pompe.
Il existe actuellement deux types de motorisations électriques pour les pompes, vitesse fixe et vitesse variable.
A vitesse fixe, le moteur fonctionne toujours à sa pleine puissance quelle que soit la saison, le débit de circulation de l’eau est constant, le coût de fonctionnement horaire est toujours le même (la puissance de la pompe exprimée watts X nombre d’heures de fonctionnement).
A vitesse variable, le régime du moteur va s’adapter aux besoins et fonctionner à basse ou moyenne puissance chaque fois que nécessaire, ainsi le coût de fonctionnement va être largement réduit, une économie de plus de 50% est constatée par rapport aux modèles à vitesses fixes par les fabricants de pompes.
Les pompes à vitesses variables ne fonctionnent que très peu à plein régime, de ce fait elles sont plus silencieuses et plus durables.
Attention toutefois avec une pompe à vitesse variable, il faudra que le filtre soit compatible avec le débit maximum de la pompe.
Il est également possible d’asservir la pompe de filtration avec un coffret électrique « intelligent » qui, en fonction de la température de l’eau et de la concentration du traitement désinfectant, optimisera au maximum les cycles de filtration afin de réduire le coût de fonctionnement de la pompe. Ce type de coffret fonctionne pour les pompes à vitesse fixe, mais également avec les modèles à vitesses variables permettant des économies électriques de plus de 90% par rapport aux modèles à vitesses fixes.
Bien utilisés tel que vu plus haut, les modèles à vitesse fixe permettent de faire des économies sur les produits désinfectants et par la même de réduire l’impact environnemental de l’usage de votre piscine.
Les modèles à vitesse variables permettent d’importantes économies énergétiques, leur durabilité et l’optimisation de l’usage des produits désinfectants permettent également d’importantes économies.
Ces économies liées à la forte réduction de consommation électrique et de la consommation de traitements désinfectants ont un faible impact environnemental.
Profiter pleinement de votre piscine à moindre coût tout en limitant l’impact environnemental est donc possible, particulièrement avec les pompes à vitesses variables.

Comme nous venons de le voir, le choix d’une pompe de filtration ne s’improvise pas et doit faire l’objet d’une réflexion alimentée par de nombreux facteurs propres à votre installation et vos attentes.

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)